Comment Parler à tous le monde

Commentaires

Savoir communiquer est un gage de réussite dans la sphère professionnelle et privée. Cependant, rares sont les personnes qui bénéficient d’une aptitude innée à capter l’attention des autres et à créer des contacts avec autrui de façon naturelle et spontanée. Dès lors, comment briller en société ou faire de nouvelles connaissances si l’on fait partie de ceux qui hésitent à se lancer dans une conversation avec un inconnu ou qui défaillent à la simple idée d’être à cours de sujets de discussion pendant un dîner formel ? Pas de panique ! Leil Lowndes, formatrice et consultante en communication, propose 92 techniques simples et efficaces qui feront de vous un as de la communication. Comment entrer en contact par le regard ? Comment faire une bonne première impression ? Comment mettre en valeur votre personnalité et convaincre votre interlocuteur lorsque celui-ci est au bout du fil ? Autant de questions auxquelles l’auteur répond avec brio en se fondant sur sa propre expérience, sur des anecdotes réelles et sur une longue pratique dans le domaine de la communication. getAbstractrecommande cet ouvrage indispensable à tous les lecteurs qui souhaitent maîtriser l’art de communiquer avec les autres pour progresser dans leur vie professionnelle et privée.

Points à retenir

  • Les premières secondes sont décisives pour capter l’attention de votre interlocuteur.
  • Aussi, le sourire, le regard et la posture jouent un rôle essentiel lors d’un premier contact.
  • Tout comme vos actions peuvent créer une bonne impression auprès de votre interlocuteur, vos paroles suscitent également des réactions émotionnelles positives.
  • Maîtriser les principes fondamentaux de la communication est la condition sine qua non pour atteindre la réussite.
  • Pouvoir discuter de sujets divers avec aisance contribue à faire de vous un as de la communication.
  • Nous sommes plus enclins à juger positivement une personne qui partage les mêmes convictions et valeurs que nous.
  • Faire des compliments est une stratégie efficace pour obtenir une faveur ou un service. Cependant, utilisez-la à bon escient.
  • Mettez en valeur votre personnalité au téléphone en traduisant ‘vos sourires, vos hochements de tête et vos gestes en sons et en paroles’.
  • Lorsque vous êtes invité à une réception, choisissez ‘entre faire connaissance’ ou ‘faire bombance’.
  • Évitez de commettre des erreurs qui pourraient vous mettre à dos la personne avec laquelle vous tentez de créer des liens.

Résumé

Susciter la curiosité chez votre interlocuteur et entamer la conversation

Les premières secondes sont décisives pour faire bonne ou mauvaise impression sur votre interlocuteur. Votre sourire, votre regard et votre posture jouent un rôle essentiel lors de ce premier contact. Utilisez la technique du ‘sourire irradiant’ qui consiste à ne pas sourire immédiatement dès que vous croisez le regard de votre interlocuteur. Fixez ses yeux, marquez une pause puis enveloppez-le de votre sourire le plus chaleureux. Cette courte pause donnera plus de crédibilité à votre geste. Utilisez l’intensité de votre regard pour susciter des réactions émotionnelles positives chez votre interlocuteur. Cependant, cette technique n’est efficace qu’auprès des femmes. Si vous avez affaire à un interlocuteur masculin, évitez d’avoir un regard trop fixe afin de ne pas le gêner et provoquer une réaction négative. Soignez également votre posture pour capter l’attention de votre public. À chaque fois que vous franchissez le seuil d’une pièce, tenez-vous droit et redressez la tête en affichant un air confiant.

« Sur la scène du monde réel, chacun de vos mouvements physiques révèle à tout le monde, de façon subliminale et condensée, votre propre histoire. »

Accordez à votre interlocuteur la même attention que vous accorderiez à un enfant afin de lui faire sentir qu’il est une personne exceptionnelle. Lorsque vous faites connaissance avec un inconnu, imaginez que vous rencontrez un vieil ami avec lequel vous avez partagé des moments inoubliables. Cette simple technique de visualisation provoquera chez vous des réactions positives qui faciliteront la première prise de contact. Efforcez-vous de ne pas trop gesticuler pour garder un maximum de crédibilité. Adaptez vos réactions à celles de votre interlocuteur en fonctionnant sur ‘le mode émission et réception en simultané’. Enfin, anticiper visuellement la suite des événements vous permettra de parfaire vos techniques de communication.

« Le moment exact pendant lequel deux personnes croisent leurs regards est extrêmement décisif. »

De la même manière que vos actions devraient créer une impression positive auprès de votre interlocuteur, vos paroles doivent également susciter chez lui des réactions émotionnelles favorables. Pour ce faire, efforcez-vous d’identifier son état d’esprit et de vous adapter à son humeur pour exercer un impact sur lui. Quel que soit le sujet abordé durant les premières secondes, son influence demeure limitée en termes d’effet produit sur votre interlocuteur, qui sera bien plus séduit par l’impression qu’il aura de vous. Dès lors, les sujets les plus ordinaires sauront le captiver. Pensez également à porter un accessoire visuel susceptible d’attirer l’attention et de fournir un sujet de conversation. Une autre méthode pour faire connaissance consiste à demander à votre hôte de faire les présentations. Si cela n’est pas possible, mêlez-vous au groupe dont fait partie la personne à qui vous souhaiteriez parler et immiscez-vous en prenant part à la conversation. Ne vous contentez pas de répondre par le strict minimum à votre interlocuteur. Si par exemple, on vous interroge sur le lieu d’où vous êtes originaire, saisissez cette opportunité pour donner des informations intéressantes sur votre ville de naissance. Jouez les hôtes bienveillants en ne vous contentant pas de présenter deux personnes l’une à l’autre, efforcez-vous également d’amorcer la conversation. Utilisez ‘le truc du perroquet’ pour ne jamais être à cours de sujet de conversation. Il vous suffit pour cela de répéter les derniers mots prononcés par votre interlocuteur et de le laisser continuer. Si vous présentez une personne à un groupe, pensez à raconter une anecdote vécue par cette personne pour lancer la conversation. Enfin, ne vous rendez jamais à une soirée sans connaître l’actualité du jour. Cette technique simple vous permettra d’engager la conversation en toute aisance avec de parfaits inconnus.

Devenir un pro de la conversation

Des études ont démontré que ‘notre réussite dépend à 85 % de notre aptitude à communiquer’, d’où la nécessité de maîtriser les principes fondamentaux de la communication pour gravir les échelons sociaux. Lorsque vous rencontrez une personne que vous ne connaissez pas, faites preuve de subtilité pour savoir dans quel domaine elle est professionnellement active. Quant à vous, si vous souhaitez parler de votre vie professionnelle pour une raison précise, soyez en tout temps préparé à décrire en quelques phrases succinctes le métier que vous exercez. Disposer d’un vocabulaire riche est fondamental pour briller en société. Il doit toutefois être utilisé à bon escient. Pour cela, dressez une liste de mots que vous employez habituellement puis cherchez leur synonyme. Vous pouvez, par exemple, remplacer l’adjectif ‘magnifique’ (un adjectif très courant et abondamment utilisé) par l’adjectif ‘exquis’ (bien plus rare). Utilisez les mots TU et VOUS pour mettre votre interlocuteur en avant et gagner son respect. En agissant ainsi, vous obtiendrez une réponse positive si vous avez sollicité une faveur.

« Le moment où l’on partage le pain est celui où l’on évite d’aborder les sujets qui fâchent. »

Pratiquez le ‘sourire exclusif’ ou en d’autres termes, ne souriez pas à tout le monde de la même manière. Vous montrerez ainsi à chacun de vos interlocuteurs qu’il suscite une réaction particulière en vous. Lorsque vous discutez avec des gens brillants, évitez d’employer des lieux communs car cela serait le plus sûr moyen de les convaincre que vous êtes un imbécile fini dépourvu d’imagination. ‘Ayez de la tchatche’ pour capter l’attention de vos interlocuteurs en mémorisant des citations ou des expressions et utilisez-les au moment opportun. Évitez d’être sarcastique dans vos propos car c’est un signe de mesquinerie. Apprenez à annoncer une mauvaise nouvelle en faisant preuve d’empathie avec le destinataire du message. Si vous ne souhaitez pas répondre à une question, utilisez la technique du ‘disque rayé’ qui consiste à répéter votre réponse sur le même ton à chaque fois que votre interlocuteur devient pressant et tente d’obtenir une réponse plus précise.

Aborder des sujets multiples avec aisance

Utilisez quelques techniques simples pour développer des connaissances suffisantes dans divers domaines et être capable de soutenir une conversation comme un initié quel que soit le sujet. Pratiquez ‘l’éclectisme’ en essayant une fois par mois de faire quelque chose que vous n’avez encore jamais fait. Il peut s’agir d’un sport, d’une exposition ou d’un cours qui développera vos connaissances dans un sujet donné. Vous pouvez également vous initier au jargon propre à un domaine précis en demandant à une personne de votre entourage active dans ce domaine de vous prodiguer quelques conseils ou astuces pour entamer la conversation. Intéressez-vous aux problématiques de ce milieu pour alimenter le débat et feuilletez les magazines spécialisés en la matière pour parfaire vos connaissances. Lorsque vous devez partir à l’étranger en voyage d’affaires, prêtez une attention particulière aux coutumes locales pour éviter de commettre des impairs. Si vous souhaitez faire un achat et négocier un bon prix, montrez que vous maîtrisez votre sujet. Au besoin, renseignez-vous d’abord auprès de vendeurs concurrents pour connaître la terminologie professionnelle et augmenter votre crédibilité durant la transaction.

Partager des valeurs similaires crée des liens

Nous sommes plus enclins à juger positivement une personne qui partage les mêmes convictions et valeurs que nous. Efforcez-vous donc de créer une ‘impression de similarité’ avec la personne avec laquelle vous souhaitez converser. Vous pouvez, par exemple, imiter les gestes, la posture ou le style de votre interlocuteur afin qu’il se sente à l’aise avec vous. Il est également possible de susciter un ‘sentiment de proximité’ chez l’autre en utilisant les mêmes mots que ceux qu’il emploie. Si vous vendez du mobilier de ‘bureau’, par exemple, adaptez votre argumentaire au milieu professionnel de vos clients, et utilisez le terme ‘agence’ avec des publicitaires, ‘cabinet’ avec des juristes et ‘maison’ avec des éditeurs. Exploitez le pouvoir des images en adoptant avec votre interlocuteur ‘un langage qui reflète ses centres d’intérêt ou son style de vie’. Pour inciter votre interlocuteur à poursuivre la conversation, efforcez-vous de formuler des phrases complètes et faites preuve d’empathie. Identifiez le mode de perception privilégié de ce dernier (est-il un visuel, un auditif ou un sensitif ?) et adaptez vos ‘marques d’empathie anatomiquement correctes’ en fonction de ce mode. Pour atteindre une ‘intimité verbale’ avec votre interlocuteur, utilisez la première personne du pluriel. Enfin, et même s’il s’agit d’une nouvelle connaissance, évoquez des moments agréables partagés avec votre interlocuteur pour vous rapprocher de lui.

Exploiter le pouvoir des compliments

Faire des compliments ou des louanges peut s’avérer être une stratégie terriblement efficace pour obtenir ce que l’on veut. Cependant, si elle est utilisée de manière maladroite, cette stratégie peut vous coûter la confiance de la personne que vous tentez de séduire. Pour éviter d’avoir l’air obséquieux, utilisez le bouche-à-oreille pour transmettre votre message. Vous pouvez également endosser le rôle de ‘pigeon voyageur’ en relayant les messages flatteurs auprès de ceux à qui ils sont destinés. Exploitez le pouvoir des sous-entendus pour flatter votre interlocuteur. Utilisez la technique du ‘compliment qui tue’, qui consiste à identifier une qualité unique que votre interlocuteur possède et à lui en faire part en le regardant les yeux dans les yeux. Mettez également en pratique la technique des ‘petits compliments’, en prodiguant des remarques positives autour de vous et ne tardez jamais à complimenter quelqu’un sur ce qu’il vient de réaliser. Si quelqu’un vous complimente, mettez à profit la technique du boomerang, qui consiste à renvoyer le compliment à ceux qui vous l’ont fait. Enfin, adoptez la stratégie de l’épitaphe en demandant à votre interlocuteur la qualité dont il voudrait que les gens se souviennent à son propos. Reprenez ses propres termes lors d’une occasion ultérieure pour le complimenter.

Cultiver votre personnalité téléphonique

Mettre en valeur sa personnalité est complexe lorsque la communication se fait par le biais d’un téléphone. En effet, notre langage corporel, notre regard et notre sourire ne peuvent être perçus par notre interlocuteur s’il se trouve au bout du fil. Aussi, pour remplacer le contact visuel, pensez à traduire ‘vos sourires, vos hochements de tête et vos gestes en sons et en paroles’ afin de soigner votre impression sur votre interlocuteur. Pour réduire la distance entre ce dernier et vous et capter son attention, appelez-le par son nom. Si vous répondez au téléphone, faites-le de manière professionnelle et ne soyez enjoué que lorsque vous saurez qui est au bout du fil. Ainsi, votre interlocuteur se sentira important et privilégié. Pour ne pas gêner un correspondant lorsque vous l’appelez au téléphone, demandez-lui au préalable si votre appel l’importune. Peaufinez votre message d’accueil pour mettre en valeur votre professionnalisme et renforcer votre crédibilité. Si vous tentez de joindre une personne et que vous tombez sur sa messagerie, soyez persuasif car vous ne disposez que de quelques secondes pour convaincre cette personne de vous rappeler. Pour surmonter l’obstacle infranchissable que constitue la secrétaire, utilisez le pronom il pour faire référence à la personne que vous cherchez à contacter. Cette stratégie donne l’impression que vous avez l’habitude de contacter cette personne.

Tirer parti d’une invitation

Les as de la communication préfèrent nouer de nouvelles relations que dévaliser le buffet lorsqu’ils sont invités à une réception. En effet, il est difficile d’échanger des poignées de mains ou des cartes de visite en ayant un verre ou de la nourriture à la main. En arrivant, marquez un arrêt sur le seuil de la porte et ‘contemplez la salle’. Faites en sorte d’aller voir la personne que vous voulez rencontrer et n’attendez pas que cette dernière vienne à vous. Adoptez une posture ouverte, qui invite les gens à venir vers vous. Évitez de croiser les bras. Créez une sensation d’intimité avec votre interlocuteur en gardant en tête des détails de sa vie et en les mentionnant lors d’une conversation. Utilisez la technique des ‘cartes de visite annotées’, en indiquant au dos de la carte de visite d’une nouvelle connaissance des informations telles que son restaurant ou son loisir préféré et faites-y référence la prochaine fois que vous la rencontrez. Observez avec attention tous les signaux non verbaux émis par votre interlocuteur et adaptez votre conversation en conséquence.

Briser le plafond de verre

Les pros de la communication maîtrisent à merveille l’art d’ignorer les maladresses commises par leurs pairs. En effet, peu de gens aiment qu’on leur rappelle leurs moments de faiblesse ou leurs petits défauts, et ils apprécient lorsque leurs interlocuteurs n’y prêtent pas attention. Lorsqu’une personne est interrompue dans la narration de son histoire, attendez la fin de l’interruption et allez à sa rescousse en reprenant ses dernières paroles afin qu’elle puisse reprendre le cours de son récit. Lorsque vous avez accordé une faveur à une personne, faites-lui croire que votre geste était uniquement dicté par l’amitié et non par la perspective de demander un service en retour. Évitez les sujets critiques pendant les moments de fête ou lors des repas, et ne tentez jamais de négocier lors de rencontres imprévues. Pour faire passer vos idées auprès de votre interlocuteur, laissez-le d’abord dire tout ce qu’il a sur le cœur. Procédez de même lorsqu’il s’agit de connaître des faits dans un contexte émotionnellement chargé. Enfin, soyez un meneur en applaudissant le premier la fin du discours d’un orateur. Ce dernier ‘vous considèrera dès lors comme quelqu’un qui compte’ et gardera de vous une image positive.

À propos de l’auteur

Leil Lowndes est formatrice et consultante en communication. Conférencière réputée, elle est également l’auteur de best-sellers sur l’art de communiquer.

Catégories :Communication

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s