Panorama web

Hébergement mutualisé

C’est le type d’hébergement le plus populaire au démarrage d’un site internet. La raison est simple, c’est le type d’hébergement le plus économique, la plupart des sites internet en phase de démarrage n’ont tout simplement pas besoin de plus.

L’hébergement mutualisé, comme Hostinger c’est un peu une colocation, où tout le monde partage la cuisine, l’électricité, etc. Les ressources serveur, le processeur, le disque dur, ou la mémoire vive, sont partagés entre plusieurs utilisateurs. Les données sont compartimentés d’un utilisateur à l’autre, mais les ressources ne le sont pas, ou très peu. Concrètement, cela signifie que si un utilisateur connaît un pic de trafic et consomme plus de ressources, de votre côté, vous en aurez moins. Dans 90% des cas, cela convient parfaitement, les variations de ressources restent modérées, et le temps de chargement sur votre site correct, mais on peut avoir des exigences qui nécessitent un niveau de performance ou de contrôle plus élevé. Le temps de chargement d’une page web dépend de nombreux facteurs, la performance de l’hébergement n’est pas tout. On peut avoir un site léger, bien optimisé, qui tourne parfaitement sur un hébergement mutualisé à 5€ / mois. Quand aux sites mal optimisés, remplis d’animations, avec des thèmes très lourds ils galérent sur un dédié.


Les offres d’hébergement mutualisés s’adressent à des débutants. Les offres incluent tout ce qu’il faut pour commencer : domaine gratuit, comptes emails, sauvegardes automatisés, certificat SSL, et installation « 1 clic » du CMS (WordPress, Prestashop, etc.). L’hébergeur s’occupe de la maintenance des serveurs (mises à jours, monitoring, etc.), Un accès très limité (pas d’accès SSH, et quand on sait ce que cela signifie, on ne veut pas s’en passer..). Moins de services, moins d’exposition à certains risques.

Hébergement VPS

L’hébergement VPS est l’enfant caché de l’hébergement mutualisé et dédié. Créer plusieurs serveurs virtuels sur un seul serveur grâce à des technologies de virtualisation. Chaque utilisateur dispose ainsi de son propre serveur « virtuel », avec ses propres ressources (processeur, mémoire, …). Seul le disque dur est partagé dans ce schéma, avec un compartiment pour chaque utilisateur naturellement.

Conséquence, le niveau d’administration / souplesse d’un hébergement VPS est proche de celui qu’on a avec son propre serveur « physique ». Et en même temps, pas besoin de maintenance physique, il vous incombe la maintenance logicielle, l’hébergeur s’occupe de la maintenance du serveur physique sur lequel tourne votre serveur virtuel. En théorie, on a vraiment les avantages d’un hébergement dédié et mutualisé. Le VPS dans la vie réelle, c’est bien même si on atteint assez vite un plafond de performance.

Au niveau maintenance, un panel d’admin comme Plesk ou cPanel est souvent proposé dès le départ il faut tout de même s’occuper soit-même de pas mal de choses, mise à jour, securité et les sauvegardes sont rarements proposées par défaut dans un VPS.

  • Souplesse : accès SSH et donc possibilité d’installer à peu près ce qu’on veut.
  • Prix : Pour 20 à 50€ / mois, on peut avoir des configs correctes.
  • Maintenance : on doit s’occuper soi-même des mises à jours, sauvegardes, etc.
  • Peu de garanties : le niveau d’engagement des hébergeurs est souvent assez faible.

Hébergement dédié

C’est l’approche haut de gamme historique.

Ce modèle, vous permz de dispose de votre propre machine. Niveau performance, vous êtes sûrs d’être le seul à profiter des ressources, et il y a une grosse différence par rapport à un hébergement mutualisé. Au niveau maintenance, grosse différence aussi, il faut tout faire soi-même, surveiller la consommation des ressources, faire les mises à jours à tous les niveaux, installer les patch de sécurité, et meme éventuellement se protéger des attaquer DDoS, etc.


Le coût d’un serveur dédié varie évidemment beaucoup selon la performance de la machine, cela peut aller de 50 à 8000€ / mois. Pour 50€ / mois, on peut déjà avoir un dédié correct, avec des performances bien supérieures à ce que vous aurez en mutualisé. Ne vous y trompez pas, le poste principal de dépenses quand on choisit l’option hébergement dédié n’est pas la location du serveur, mais le temps passé ou le budget pour le maintenir, ce qu’on appelle l’infogérance. On peut externaliser l’infogérance de son serveur dédié, il faut compter 100-200€ / mois au minimum, et à ce prix là, l’engagement contractuel sur la disponibilité (=SLA, ou Service Level Agreement) doit être très léger et par serveur …

  • Souplesse : Possibilité d’installer à peu près ce qu’on veut.
  • Performance : Pour 100€ / mois, on peut avoir une machine vraiment puissante.
  • Infogérance : On doit s’occuper soi-même des mises à jours, sauvegardes, etc.

Hébergement Cloud

L’hébergement Cloud repose comme l’hébergement VPS sur des technologies de virtualisation pour créer des serveurs virtuels. Dans le cas du VPS, on crée plusieurs serveurs virtuels à partir d’un serveur physique, alors que dans le cas d’une offre Cloud, on va créer les serveurs virtuels à partir d’un réseau de serveurs physiques.

L’objectif principal est d’apporter de la souplesse dans l’allocation des ressources. Le réseau de serveur physiques dispose d’une puissance considérable, en cas de besoin, on peut dédier plus, mais vraiment beaucoup plus, de ressources à un serveur virtuel en quelques clics. La capacité de dimensionnement, la fameuse scalability est quasiment infinie. Autre avantage, pas besoin d’infogérance, ou quasiment pas. C’est l’hébergeur qui s’occupe de la maintenance du réseau de serveurs physiques, et les serveurs virtuels supposent assez peu de maintenance a condition de les rebuilder souvent et d’appliquer les patch de securité, une alternative consiste. Evidemment, cela a un prix, et un hébergement Cloud peut revenir 2 à 3 fois plus cher qu’un hébergement dédié pour une puissance de calcul équivalente.

  • Dimensionnement : On peut augmenter les ressources en quelques clics.
  • Souplesse : Possibilité d’installer à peu près ce qu’on veut.
  • Prix : 2 à 3x plus cher qu’un hébergement dédié.
Le cloud, c’est juste des ordis que tu payes plus cher mais juste si tu les utilises … Cherches l’erreur.

Honneur au Front : top 5 des Framework en 2019

Une évidence pour commencer : JavaScript, chouchou des développeurs Front-end, flotte toujours au-dessus de la concurrence. Ses points forts ? Simplicité et rapidité d’accès, testing facile, capacité de prise de décision rapide, flexibilité… la totale, en somme. En plus, l’évolution perpétuelle de ses Framework, de ses librairies et de ses designs en font le langage incontournable pour les développeurs Front. Encore faut-il identifier les meilleurs Framework en matière d’expérience utilisateur et de simplicité. Déroulons le top 5 !

  1. Angular

Angular.js est un Framework open-source qui a l’avantage d’être hyper compétitif sur le critère du coût. C’est aussi le choix idéal pour créer une application web en structure complète CURD (Create, Read, Update et Delete) avec des possibilités avancées de modification. Angular est connu pour ses capacités en testing d’unité, testing mock et bien sûr en testing end-to-end avec, en prime, des composants réutilisables, des options de routing, 2 voies de liaison de données en HTML (views) et JavaScript objects (models). Conceptuellement, Angular est une extension de la syntaxe HTML qui simplifie le codage complexe. Le fait qu’il suit le modèle MVC rend Angular.js meilleur que toutes les autres plateformes JavaScript. Ainsi, pour créer une seule page ou une application web de type médium, Angular est tout simplement parfait. Toutefois, certaines réserves ont été exprimées par les développeurs Front qui trouvent qu’Angular tend à être complexe en changeant fréquemment de version sans expérience codée.

  1. React

React est une librairie JavaScript qui a fait ses preuves sur Facebook, Instagram et d’autres plateformes de social community development. Son principal avantage est qu’il permet de visualiser une page web dynamique ou interactive de manière simple, directe et rapide. Ipso facto, React crée le DOM virtuel et le SSR et permet à l’utilisateur d’avoir une vision globale sans altérer l’interface utilisateur. En plus, la librairie fonctionne sur le modèle MVC. Ainsi, l’utilisateur peut entrer des données sans qu’il n’ait à détourner des obstacles et c’est d’ailleurs pourquoi les développeurs Front-end aiment travailler sur React.

  1. js

Direct et simple d’utilisation, Vue.js est parfait pour les débutants qui souhaitent apprendre le développement des applications web de façon intéressante. Entre autres avantages de ce Framework JavaScript : système interactif intégré, noyau de librairies qui permettent d’échelonner les données du Front-end à n’importe quelle partie visuelle get-to, composants réutilisables…

  1. Backbone

Backbone est un Framework JavaScript à faible utilisation mémoire, excellent pour le développement d’applications web uniques rapides et à haute performance. C’est une libraire JavaScript MVC qui agit en modulateur de code. En outre, le meilleur attribut de Backbone.js est qu’il n’a pas de structures strictes. L’utilisateur peut donc en user indépendamment en utilisant à Rubi-On-Rails et jQuery.

  1. Ember

Ember a gagné en popularité chez les développeurs, sa capacité à simplifier le codage complexe et à améliorer l’expérience utilisateur. Ember.js a changé la donne en matière de création de page web dynamique unique, et des sites comme LinkedIn ou encore Groupon en ont tiré profit. Il est toutefois ici un point d’attention à adresser aux développeurs : apprendre sur Ember n’est pas trivial quand on est développeur débutant.

Le top des Framework Back-end en 2019

Facilité d’utilisation, rapidité, documentation et communauté. Ce sont là les principaux facteurs à prendre en considération quant au choix des meilleures Framework Back-end pour les projets de développement d’application web. Voici un top 5.

  1. Django

Basé sur l’architecture MVT (Model-View-Template), Django est un Framework open-source qui apporte un design épuré et pragmatique pour les sites web de base de données. Django est aussi équipé d’une interface optionnelle pour régler les permissions d’utilisateurs, et permet aux administrateurs de développer, mettre à jour et d’effacer les utilisateurs de manière simplifiée.

Vulnérabilités CONFIRM:https://www.djangoproject.com/weblog/2019/aug/01/security-releases/
MISC:https://docs.djangoproject.com/en/dev/releases/security/
MISC:https://groups.google.com/forum/#!topic/django-announce/jIoju2-KLDs

  1. Ruby-On-Rails

Ruby-On-Rails est le plus populaire des Framework web écrits en Ruby et exécuté sur Linux.

Les développeurs apprécient surtout le confort de l’environnement de codage et la facilité de transition du Back-end aux stages ultimes du cycle de vie du développement.

  1. Flash

Flask est le microarray de développement d’applications Web Python le plus populaire et le plus léger qui n’utilise ni outils ni bibliothèques. C’est aussi le Framework Web idéal pour l’exécution d’applications Web via des périphériques intégrés. Avec un support basé sur Unicode et une documentation complète, il réduit les tâches des programmeurs et des analystes de projets. Son envoi de requêtes RESTful offre un avantage au Framework en assurant une interopérabilité entre réseaux. L’état actuel de la structure peut être modifié par des extensions de code, pour ajouter les fonctionnalités souhaitées. Les applications qui utilisent le cadre Flask incluent LinkedIn, Pinterest et le site Web community.

  1. Phoenix (Elixir)

La structure de développement Back-end Phoenix fonctionne avec la machine virtuelle Erlang, qui optimise l’utilisation des ressources. Phoenix est capable de gérer simultanément un grand nombre d’utilisateurs, grâce à sa vitesse élevée. Comme Ruby on Rails ou Django de Python, il est écrit en Elixir et suit le modèle MVC côté serveur.

5.     Express.js

Express.js est un Framework de développement d’applications Web souple et rapide qui offre des fonctionnalités d’application Web de base ainsi que les principales fonctionnalités de Node.JS. Utilisé par de nombreuses sociétés de développement Web, Express facilite le processus de création d’applications mobiles dynamiques.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :